l\'indigné

Tchernobyl : une histoire naturelle

Vingt-quatre ans après l’explosion du réacteur n° 4, le 26 avril 1986, la “zone interdite” instaurée dans un rayon d’une trentaine de kilomètres autour de la centrale nucléaire offre la vision idyllique et paradoxale d’une nature préservée des ravages de la civilisation. Ce territoire où les radionucléides se sont dispersés irrégulièrement, avec l’explosion et l’incendie qui a suivi, est aussi devenu un vaste laboratoire à ciel ouvert, où les scientifiques étudient sur le long terme, en situation réelle, les effets de la radioactivité de faible dose sur les organismes vivants. Pourquoi certains oiseaux meurent-ils prématurément, pourquoi la croissance des pins est-elle perturbée, alors que mulots ou peupliers semblent en pleine santé ?



23/08/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres